Etablissements privés d’enseignement supérieur : les cours suspendus pour les étudiants ...

Etablissements privés d’enseignement supérieur : les cours suspendus pour les étudiants ...

user
Senjob
#2 | octobre 11, 2018, 12:04:24 | Commentaires: 0
Le Cadre unitaire des organisations des établissements privés d’enseignement supérieur du Sénégal (CUDOPES) a annoncé mardi à Dakar avoir décidé de suspendre les cours pour les étudiants pris en charge par l’Etat jusqu’à paiement de l’intégralité des frais de scolarité qu’ils doivent aux établissements concernés.

 

Le Cadre unitaire des organisations des établissements privés d’enseignement supérieur du Sénégal (CUDOPES) a annoncé mardi à Dakar avoir décidé de suspendre les cours pour les étudiants pris en charge par l’Etat jusqu’à paiement de l’intégralité des frais de scolarité qu’ils doivent aux établissements concernés.

Selon le porte-parole du CUDOPES, Jean Marie Sène, "aucun étudiant orienté dans les EPES (établissements privés d’enseignement supérieur) ne pourra reprendre ses cours tant que l’intégralité de la dette de l’année académique 2017-2018 n’est pas épongée’’.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, il a évalué le montant dû à 16 milliards 444 millions 599.167 francs CFA, à la fin de l’année académique 2017-2018, au titre des années 2016-2018.

"Cette dette met en péril les exploitations des EPES, notamment ceux qui accueillent de gros effectifs en licence comme en master, dont la clientèle ne comptait que des étudiants payant par eux-mêmes sous peine de renvoi", a souligné M. Sène. 

 Les établissements d’enseignement supérieur, par la voix de leur porte-parole, disent exiger "l’apurement intégrale des factures en instance couvrant l’année académique 2017-2018", compte tenu du "poids" de la dette de l’Etat qui devait être épuisé "dès mars 2018".

 "Si nous suspendons les cours c’est parce qu’on a plus le choix", a-t-il déclaré, soulignant : "Ce que l’Etat nous doit équivaut à une année et demie de fonctionnement".

 Se disant ’’sensible’’ à la situation universitaire, le Cadre unitaire des organisations des établissements privés d’enseignement supérieur du Sénégal souhaite que l’orientation des bacheliers de 2018 soit entreprise à travers des discussions entre partenaires pour "une rentrée apaisée", a indiqué son porte-parole.

Lire la suite sur : http://aps.sn/actualites/societe/education/article/senegal-education 



Dans la même catégorie

Erasmus days : le renforcement de la coopération universitaire Sénégal-France en point de mire

  « Erasmus days est un évènement qu’on ne pouvait pas rater. Ce sont des...

vendredi, octobre 19, 2018, 13:20:21

Le SAES invite l’état à corriger les ‘’manquements’’ notés dans les universités

‘’Le SAES demande au gouvernement, pour une année stable et paisible, de...

jeudi, octobre 18, 2018, 12:22:53

La Corée offre un navire-école nommé Diender au Sénégal

  Développé par Ceimarpe, une agence appartenant à l’Institut maritime de...

jeudi, octobre 18, 2018, 12:16:13

Richard-Toll : 45 jeunes et femmes à l’école de l’aquaculture et de l’entreprenariat

  Entre autres modules dispensés lors de ces cinq jours, les formateurs et...

mardi, octobre 16, 2018, 13:29:44

Vers la construction de plusieurs centres de formation professionnelle à Diamniadio

  Le président Sall s’exprimait lors de l’inauguration du Centre sectoriel de...

mardi, octobre 16, 2018, 12:39:25

Africa Code Week : un levier de transformation durable pour le continent africain

  La semaine africaine de codage, Africa Code Week, a officiellement été...

lundi, octobre 15, 2018, 12:19:40

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
Laissez un commentaire