Cap sur les assistants vocaux en langues africaines avec PiCroft

Cap sur les assistants vocaux en langues africaines avec PiCroft

user
Senjob
#2 | août 10, 2018, 14:24:11 | Commentaires: 0
Alexa®, Siri®, Google Assistant®, Cortana® et bientôt Google Duplex®, certainement vous avez déjà entendu parlé de ces assistants vocaux disposant d’une forme d’intelligence artificielle

Alexa®, Siri®, Google Assistant®, Cortana® et bientôt Google Duplex®, certainement vous avez déjà entendu parlé de ces assistants vocaux disposant d’une forme d’intelligence artificielle; capable de nous guider, de nous informer, et même de tenir de véritables conversations avec nous. Leurs points communs, ils ne comprennent et ne parlent que la langue de Shakespeare. Heureusement que le monde open source, vient à la rescousse pour conjurer la domination lancinante qui va s’opérer sur les prochaines générations d’interfaces… et la disparition des écrans.

J’avais prédit, sans prétention, sur Socialnetlink.org, en mai 2015 ceci à propos de Firefox OS et de la synthèse vocale du smartphone mort-né Orange Klif.

[…..] On peut changer la langue du système du smartphone Orange Klif en wolof ou peulh. Le système est encore tout jeune mais on pourrait imaginer des applications pratiques allant dans le sens de connecter véritablement les populations non instruites à la lecture ou l’écriture de l’alphabet indo-européen. Pour permettre à mon cousin du village d’accéder à diffèrent degrés de lecture de son environnent, Klif tel Siri, Cortana ou Ok Google pourrait lui parler via la synthèse vocale et ceci dans sa langue.

Aujourd’hui, en 2018 l’intelligence artificielle, à travers les Assistants Intelligents, Chatbots, la voix d’Alexa (Amazone), Google Assistant, Cortana (Microsoft), est un sujet mainstream. Mais nous n’allons pas nous attarder sur la logique du consumérisme “numérique” simple. Nous allons bâtir notre propre système I.A dans notre langue en commençant par le Foulfoulbe. Charité bien ordonné…Que non! Il se trouve juste que le fufulbé (foulfoulbé), poularpeulh, foula si vous voulez, a 20 millions de locuteurs en Afrique, du Sénégal au Cameroun, en passant par la Mauritanie, le Mali etc. Mais ce serait trop facile de s’arrêter à ce choix quantitatif (La langue Haoussa est parlée par plus 50 millions de locuteurs en Afrique). Le second critère est que le foulfoulbé est devenu la 101e langue adopté par Facebook dans son interface depuis le 30 septembre 2016. Il existe, donc, déjà une base technique traduite et implémentée par un géant du web qui plus est.

J’ose déjà imaginer des interactions riches et croisées. Le berger pourrait demander à son Assistant vocal intelligent, l’état de la météo pour bien diriger son troupeau, des échanges avec le vétérinaire de la zone pour le diagnostic du cheptel, l’état d’approvisionnement en lait de la ville la plus proche, etc. Et tout ceci sans la barrière de la langue. Allez je me lance.

Je résume de quoi je vais avoir besoin :

  • Une langue africaine qui a déjà “inventé”, traduite les termes techniques, ou certains; Done !
  • Bien entendu le Raspberry Pi : Done ! Mais j’opterai bien pour la version Zero, W, ou Pi3, si j’arrive à les trouver;
  • Un Micro USB et un haut-parleur;
  • Une équipe de développeurs;
  • Un système Open Source déjà existante : PiCroft est mon nouvel ami.

Je m’attarderai sur ce dernier point. PiCroft est la version Raspberry Pi de Mycroft, une plateforme d’Intelligence Artificielle totalement Open Source.

 

Lire la suite sur : http://www.socialnetlink.org/2018/07/cap-sur-les-assistants-vocaux-en-langues-africaines-avec-picroft/ 



Dans la même catégorie

Financer des entreprises en Afrique : oui mais lesquelles ?

  Ce titre, je le sais, va complètement à contrecourant d’une vision...

lundi, octobre 15, 2018, 14:03:47

Facebook va accompagner 1000 PME au Sénégal

  Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet « Boostez votre business...

lundi, octobre 15, 2018, 12:36:22

Le Sénégal réfléchit à une stratégie nationale d’exportation des compétences numériques

  Des chefs d’entreprise du secteur des technologies de l’information et de...

vendredi, octobre 12, 2018, 14:20:34

Protection des données personnelles : la CDP prône ’’une prise de conscience’’ des usagers d’Internet

  Mme Ndiaye intervenait lors d’un atelier de réflexion et de partage des...

vendredi, octobre 12, 2018, 12:29:28

So-Dôkôtôrô ou l’ubérisation de la médecine communautaire au Mali

  La start-up So-DôKôTôRô propulsée par Bamako Incubateur remporte le prix...

vendredi, octobre 12, 2018, 12:21:17

Sénégal : Facebook lance son programme Developer Circles pour accompagner l’écosystème digital sénégalais

  Dans le cadre de sa mission qui consiste à donner aux individus la...

jeudi, octobre 11, 2018, 11:42:24

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
Laissez un commentaire