Concours MT180 – Yaye Mbékhé Sarr représentera le Sénégal à la finale internationale

Concours MT180 – Yaye Mbékhé Sarr représentera le Sénégal à la finale internationale

user
Senjob
#2 | juillet 18, 2018, 14:49:16 | Commentaires: 0
La 4ème édition de la finale nationale du concours « Ma thèse en 180 secondes - MT180 » du Sénégal, a été co-organisée par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) du Sénégal, le 16 juillet 2018.

 

La 4ème édition de la finale nationale du concours « Ma thèse en 180 secondes - MT180 » du Sénégal, a été co-organisée par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) du Sénégal, le 16 juillet 2018. Madame Yaye Mbékhé Sarr a été sacrée lauréate du 1er prix du jury.

 

Cette finale nationale du concours MT180 du Sénégal a mis en compétition 20 doctorants, dont 16 hommes et 4 femmes, venus de 12 écoles doctorales des universités publiques du pays, membres de l’AUF. En 3 minutes, chaque candidat a présenté son sujet de recherche en tenant compte des critères d’évaluation suivantes : le talent d’orateur du candidat, la vulgarisation, et la structuration du travail.

Madame Yaye Mbékhé Sarr a remporté le 1er prix du jury. Doctorante à l’Université de Thiès, son sujet de recherche porte sur « Vers les protocoles de routage energy-aware dans les réseaux de capteur auto-organisable ». Elle représentera donc le Sénégal à la finale internationale du concours à Lausanne en Suisse le 27 septembre 2018.

« C’est vraiment un mélange de sentiments que je ressens. Je suis très contente d’avoir gagné ce prix. C’était une très belle et riche expérience. On a vécu une semaine de formation très riche avec les autres candidats. Je me dis chacun parmi ces candidats pouvait représenter le Sénégal à Lausanne, mais j’ai été choisie. Autant c’est un honneur mais aussi c’est une lourde responsabilité pour moi ; donc un défi que je compte relever au mois de Septembre. Je remercie du fond du coeur l’AUF d’avoir pris l’initiative d’organiser un tel concours. L’AUF nous a mis vraiment dans de bonnes dispositions pour que le concours se fasse, je remercie sincèrement l’AUF et le MESRI».  Madame Yaye Mbékhé Sarr

Monsieur Amadou Thierno Gaye, Directeur général de la Recherche et de l’Innovation, venu représenté le Ministre l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) du Sénégal, a souligné que la nouveauté de cette édition 2018 est l’implication beaucoup plus importante du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal qui a coordonné l’ensemble des écoles doctorales du Sénégal. Ces écoles doctorales ont organisé des tests de présélection dans les différentes universités du Sénégal. Les doctorants sélectionnés ont ensuite bénéficié d’une formation, organisée au campus numérique du nouvel espace universitaire francophone (CNEUF) de l’AUF de Dakar en techniques de communication orale.

« Nous donnons rendez-vous à tout le monde à l’année prochaine, déjà pour la finale nationale mais aussi la finale internationale que le Sénégal accueillera ». Monsieur Amadou Thierno Gaye

Le Sénégal est le seul pays africain à avoir organisé 4 finales nationales. Il a été choisi pour organiser la finale internationale du concours en 2019 qui accueillera les champions des pays francophones.

Monsieur Jamaiel Ben Brahim, Directeur régional de l’AUF en Afrique de l’Ouest a salué   l’engagement du Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et félicité tous les candidats qui ont été admirables d’éloquence. Il a rappelé que le concours a plusieurs vocations : mettre en lumière l’effort des universités, des écoles doctorales par la formation de la relève ; encourager les doctorants à vulgariser leurs thématiques de recherche ;   favoriser le dialogue entre le milieu académique et la société « parce que la recherche au final, doit servir le bien-être social ».

Les 2ème et 3ème prix du jury ont été décernés à Mme Ndickou Kebe sur la « Biométhanisation des résidus de la transformation des produits halieutiques », et M. Jean Noel Etienne Diatta sur « Innovations sociales et entrepreneuriat agricole en contexte de précarité : l’agrobusiness dans la vallée du fleuve Sénégal ». Ces deux laureats nous viennent de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal.

Lire la suite sur : https://www.auf.org/nouvelles/actualites/concours-mt180-yaye-mbekhe-sarr-representera-le-senegal-la-finale-internationale/ 



Dans la même catégorie

« Difficile,…», des étudiants de l'Ucad décrivent l'invalidation des quatre Ufr à l’Ugb (Reportage)

  « C'est difficile, compliqué et désolant, c’est un mal nécessaire, voilà...

vendredi, août 17, 2018, 15:17:29

Les avantages de l’entrepreneuriat social mis en exergue

  La Directrice nationale de l’économie solidaire, Arame Top Sène, a mis en...

jeudi, août 16, 2018, 15:28:35

Le RESTIC encourage la DER pour les financements des jeunes

  Selon un communiqué, le Rassemblement des entreprises du secteur des...

jeudi, août 16, 2018, 14:08:29

Saint-Louis : Aminata Mbengue Ndiaye encourage les jeunes à investir le secteur de l’élevage

  Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue...

lundi, août 13, 2018, 13:22:09

Kaolack : la promotion el hadj Ibrahima Niass du centre de formation de la CCIAK sur le marché du travail

  Au total, cent-sept pensionnaires du Centre consulaire de formation...

lundi, août 13, 2018, 13:03:05

Un partenariat de l’UVS avec IBM pour la maîtrise du numérique chez les jeunes (Communiqué)

  L’Université virtuelle du Sénégal (UVS) et la société multinationale...

vendredi, août 10, 2018, 15:19:58

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
Laissez un commentaire