Internet ADSL : La Sonatel n’est plus seul fournisseur au Sénégal

Internet ADSL : La Sonatel n’est plus seul fournisseur au Sénégal

user
Senjob
#2 | juillet 11, 2018, 14:39:20 | Commentaires: 0
Le monopole de la fourniture de l’internet via ADSL vient d’être cassé par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).

 

Le monopole de la fourniture de l’internet via ADSL vient d’être cassé par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). Désormais tous les opérateurs de réseau et les fournisseurs d’accès internet (FAI) peuvent profiter du réseau filaire de la Sonatel pour fournir l’internet à leurs clients, moyennant un payement mensuel.

L’annonce a été faite par Abdou Karim Sall, directeur général de l’ARTP, lors du point de presse sur le lancement du dégroupage de la boucle locale au Sénégal, tenue ce matin à Dakar.

Avec 115.000 utilisateurs d’internet fixe, l’ARTP ambitionne d’augmenter le nombre d’utilisateurs d’internet ADSL à travers le dégroupage de la boucle locale.

Le dégroupage consiste à faire profiter aux autres opérateurs et FAI du réseau filaire de la Sonatel, compte tenu de la difficulté pour les autres opérateurs et nouveaux arrivants de se doter d’une telle infrastructure.

Le dégroupage est l’un des principaux leviers de concurrence pour le développement du service haut débit, explique Abdou Karim Sall.

Donc, à travers une telle mesure, l’ARTP cherche à promouvoir le développement des usages du haut débit, encourager et promouvoir l’innovation des acteurs, veiller à l’épanouissement des acteurs mais également à équilibrer le niveau tarifaire pour équilibrer les prix.

« Il est du devoir du régulateur de créer les conditions d’une concurrence saine », insiste Abdou Karim Sall. Les objectifs visés sont de contribuer à la réduction des obstacles techniques, ouvrir des possibilités pour les opérateurs et FAI d’exercer librement leurs activités, favoriser une concurrence réelle sur l’ADSL, permettre le libre choix du consommateur, faciliter la pénétration du haut débit fixe et favoriser une baisse des tarifs.

Le tarif de dégroupage total pour les opérateurs voulant un usage total du réseau filaire est de 8015 F Cfa la « paire de cuivre », et celui d’une utilisation partielle s’élèverait pour l’opérateur à 1152 F Cfa, la « paire de cuivre ».

Lire la suite sur : http://www.osiris.sn/Internet-ADSL-La-Sonatel-n-est.html 



Dans la même catégorie

Sénégal : L’entrepreneuriat dans les énergies propres, une voie pour l’autonomie financière des femmes

  ElleSolaire, c’est le nom du projet pilote lancé au Sénégal dans la région...

vendredi, juillet 13, 2018, 13:33:37

Afrique subsaharienne : L’Afrique du Sud, l’Île Maurice et le Kenya en tête des économies les plus innovantes

  Les trois pays subsahariens ont encouragé les innovations pour stimuler la...

vendredi, juillet 13, 2018, 13:21:54

Maroc : le premier TGV d’Afrique baptisé « Al Boraq »

    Le futur TGV marocain, première ligne à grande vitesse d'Afrique qui...

vendredi, juillet 13, 2018, 12:38:51

Innovation : Orange Money Côte d’Ivoire présente sa carte VISA en partenariat avec Banque Atlantique

    M. Marius YAO, Directeur Général d’Orange Money Côte d’Ivoire dévoile ce...

mercredi, juillet 11, 2018, 15:13:38

Au Sénégal, Volkeno mise sur la formation

  À l’origine conçue comme une société de service et d’investissement, la...

mercredi, juillet 11, 2018, 14:44:15

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
Laissez un commentaire