Jaraaf de Dakar : Le pari réussi de deux dirigeants ambitieux

Jaraaf de Dakar : Le pari réussi de deux dirigeants ambitieux

user
Senjob
#2 | juin 1, 2018, 14:22:33 | Commentaires: 0
Après avoir couru plusieurs saisons derrière le titre de champion, ce qui n’était pas dans ses habitudes, le Jaraaf de Dakar a pu enfin le décrocher ; soit 8 ans après son dernier titre sous l’ère du professionnalisme.

 

Après avoir couru plusieurs saisons derrière le titre de champion, ce qui n’était pas dans ses habitudes, le Jaraaf de Dakar a pu enfin le décrocher ; soit 8 ans après son dernier titre sous l’ère du professionnalisme. En effet, après un démarrage poussif dans l’édition 2017/2018, les Vert et blanc de la Médina n’ont jamais baissé les bras dans cette course au titre de champion du Sénégal.

C’est vrai qu’ils étaient au coude-à-coude avec Génération Foot champion sortant et la Sonacos de Diourbel, mais les hommes de Malick Daff ont tenu dans cette bataille à trois qu’ils ont commencé lors de la 19e journée.

Et c’est justement à partir de cette journée que l’équipe du président Cheikh Seck a commencé à se détacher pour occuper une première place qu’elle ne lâchera plus. La large et précieuse victoire obtenue aux dépens de Mbour PC (3-1) a tout déclenché chez les Vert et blanc. Car le Jaraaf ne quittera plus le fauteuil tant envié en enfilant les victoires (8 d’affilée) au fil des journées de championnats. Dimanche dernier a sonné son heure lorsque l’équipe de la Médina a battu l’autre équipe de Mbour (Stade) sur le score d’un but à zéro. Suffisant pour décrocher le graal qui lui donne un 12e titre de champion du Sénégal depuis la réforme qui a vu naître cette équipe. Ainsi, de Prince de la coupe (12 trophées), le Jaraaf devient aussi roi du championnat avec ce 12e titre. Un succès qui rejaillit sur le coach sur lequel le président Cheikh Seck a maintenu sa confiance, malgré les critiques de certains supporters qui ne pouvaient concevoir sa manière de coacher l’équipe. Mais Cheikh Seck l’avait retenu à la barre de l’équipe croyant en son étoile, mais aussi à ses capacités de technicien confirmé. Ainsi, avec une bonne marge de sécurité en termes de points (16), le Jaraaf ne pouvait plus être rattrapé après sa victoire sur le Stade de Mbour, alors qu’il reste encore deux journées. Les statistiques parlent pour les Vert et blanc puisqu’en 25 matches joués, ils en ont remporté 17, obtenu 5 nuls et enregistré 3 défaites ; avec à la clé la meilleure attaque (40 buts marqués) et la deuxième meilleure défense (18 encaissés) derrière Génération Foot (16).

Ce moment de sacre, Malick Daff peut bien le savourer en se disant, dans un coin de sa tête, qu’il a eu raison sur ceux qui ne le connaissaient pas ; car pour mémoire, l’ancien joueur du Port de Dakar et ancien international, devenu entraîneur, faisait déjà partie du staff technique qui a fait monter Diambars en Ligue 1, sans oublier son club de cœur (Port) qu’il a fait remonter en 2011/2012. Ce titre de champion du Sénégal, c’est aussi celui d’un jeune président, formé au club comme gardien de but avec qui il a tout gagné. Et c’est également la gestion d’un groupe soudé qui a eu un vécu qu’il a su transposer dans ce championnat. En tout cas, Cheikh Seck qui a hérité du flambeau des mains du doyen Wagane Faye, s’est évertué à fructifier ce legs pour professionnaliser davantage le groupe, faire des sacrifices en mettant les moyens qu’il faut pour arriver à ce résultat. Et dans ce domaine, l’ancien gardien international n’a pas lésiné sur les moyens pour permettre à son club de cœur d’atteindre l’objectif du championnat qu’est le titre.

 

Lire la suite sur : http://www.lesoleil.sn/2016-03-22-23-49-47/item/78819-jaraaf-de-dakar-le-pari-reussi-de-deux-dirigeants-ambitieux.html 



Dans la même catégorie

Serbie: Un coiffeur dessine Messi et Ronaldo sur le crâne de ses clients

  Un coiffeur serbe propose à ses clients de leur dessiner aux ciseaux, à...

jeudi, juin 14, 2018, 12:32:42

Mondial 2018 – Matches amicaux : le Maroc prospère, le Sénégal progresse, la Tunisie promet…

  Après les premières rencontres de mars, les cinq sélections africaines...

mercredi, juin 13, 2018, 14:01:29

Habib Bèye : « Il faut qu’on prenne conscience qu’on a l’opportunité ... »

  L’ancien défenseur des Lions, reconverti comme consultant à Canal+, estime...

jeudi, juin 7, 2018, 14:20:14

Basket – National 1 Féminin: Le Duc toujours invaincu, Iseg double Dbaloc, Saltigué et JA en zone rouge!

Pas de surprise dans la 21ème journée de Nf1 qui a été bouclée hier dimanche!...

mardi, mai 29, 2018, 14:16:27

Le padel au Sénégal : Une discipline qui se cherche un espace d’expression

  Une nouvelle discipline sportive fait son petit bonhomme de chemin sur la...

jeudi, mai 24, 2018, 12:01:01

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
Laissez un commentaire