Développement socio-économique : De jeunes leaders africains montrent la voie

Développement socio-économique : De jeunes leaders africains montrent la voie

user
Senjob
#2 | mai 17, 2018, 13:25:52 | Commentaires: 0
Longtemps tirée par les autres puissances, l’Afrique est devenue aujourd’hui une terre d’opportunités grâce à certains de ses fils.

 

Longtemps tirée par les autres puissances, l’Afrique est devenue aujourd’hui une terre d’opportunités grâce à certains de ses fils. C’est pour les célébrer que le thème de la conférence du Forum Hoop du Projet Seed 2018 est intitulé : « Africa Now ».

«Depuis quelques temps, on entend partout que c’est le temps de l’Afrique. Il est donc important de s’arrêter et de faire une analyse concrète. Montrer que même s’il y a des challenges, il y a aussi beaucoup de bonnes choses qui se passent en Afrique. Nous faisons comprendre aux jeunes que le développement du continent repose sur leurs épaules. Dans les affaires, la mode, la technologie, le divertissement et les industries, les Africains sont à la pointe du progrès et apportent l'héritage africain et l'inspiration à d’autres », a expliqué Amadou Fall, président de Seed Project.

Et pour mieux sonner le réveil, Seed a convié à cette rencontre d’éminentes personnalités qui ont su innover et performer dans divers secteurs. L’idée est que chacun partage son parcours. Celui de Luol Deng, aujourd’hui, célèbre basketteur chez les Los Angeles Lakers, montre à suffisance qu’à cœur vaillant, rien d’impossible. «Je suis Sud-soudanais. J’ai été réfugié en Egypte, avant d’avoir un asile en Angleterre. A l’âge de 14 ans, je suis allé aux Usa. A 19 ans, j’ai eu une bourse. Aujourd’hui, je suis joueur de Los Angeles. Il faut y croire, il n’y a pas de secret. Il y a assez de modèles, mais il faut les partager à l’échelle continental pour que tous s’en inspirent», a-t-il dit.

Tour à tour, des success stories ont été partagés avec le public. Pour Adama Paris, celle que tout destinait à une carrière en banque, il a fallu faire faire face à plusieurs obstacles. « Croire en son étoile est important. Il a fallu travailler dur pour convaincre les parents et réussir ce que je voulais », a dit celle qui est devenue styliste de renommée internationale. Mais dans sa bataille, l’Afrique doit faire face à la forte présence d’entreprises étrangères sur ses terres.

Lire la suite sur : http://www.lesoleil.sn/2016-03-22-23-29-31/item/78346-developpement-socio-economique-de-jeunes-leaders-africains-montrent-la-voie.html 



Dans la même catégorie

Transformation de produits alimentaires : 4,8 millions de FCfa de la Fondation Sococim au ...

  Deux ans après avoir obtenu un premier financement de la Fondation Sococim,...

vendredi, mai 18, 2018, 14:36:57

Le GGGI œuvre pour l’accès du Sénégal à la finance climatique (représentant)

  L’institut mondial pour la croissance verte, (GGGI, en anglais) œuvre pour...

vendredi, mai 18, 2018, 12:12:49

Le cabinet d'expertise en assurance GM Consultant prend pied en Algérie et au Sénégal

  GM Consultant, cabinet de conseil et d’expertise en assurance...

jeudi, mai 17, 2018, 14:44:11

La Fondation Servir Le Sénégal va remettre deux décortiqueuses de fonio aux femmes de Kédougou

  Le Fondation Servir le Sénégal va remettre deux machines à décortiquer le...

jeudi, mai 17, 2018, 12:05:28

Promotion des céréales locales : La chaîne de valeurs des céréales sèches prend forme

  La crise alimentaire de 2008 a remis au goût du jour la question de...

mercredi, mai 16, 2018, 11:48:37

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
Laissez un commentaire