SensDigital, l’entreprise qui connecte les objets

SensDigital, l’entreprise qui connecte les objets

user
Senjob
#2 | mai 15, 2018, 13:49:25 | Commentaires: 0
La start-up SensDigital, créée en 2012, à Montpellier par le Sénégalais Mamadou Diouf a conçu « La Ruche connectée ». Un meuble design à plusieurs alvéoles qui, grâce à une intelligence embarquée, devient une boîte aux lettres connectée.

 

La start-up SensDigital, créée en 2012, à Montpellier par le Sénégalais Mamadou Diouf a conçu « La Ruche connectée ». Un meuble design à plusieurs alvéoles qui, grâce à une intelligence embarquée, devient une boîte aux lettres connectée. L’innovation a conquis le cœur des entreprises et génère déjà des millions d’euros de chiffre d’affaires à son concepteur.

Dans l’univers des entreprises innovantes, les investisseurs recherchent le plus souvent des start-up « bootstrap ». C’est-à-dire des entreprises qui peuvent générer déjà, à elles seules, un chiffre d’affaires conséquent avant de solliciter l’appui d’un investisseur pour accélérer sa croissance.  C’est sans nul doute le parcours de SensDigital, start-up basée à Montpellier et spécialisée dans l’édition de solutions connectées pour accompagner la transformation digitale des grandes entreprises.

En 2012, l’entreprise héraultaise créée par Mamadou Diouf, 38 ans, ingénieur en réseau et télécommunication, n’avait qu’un chiffre d’affaires de 200 000 euros. Mais six ans après, les prévisions sont de l’ordre de plusieurs millions. « Nous prévoyons un chiffre d’affaires de cinq millions d’euros cette année et 30 millions d’euros d’ici 2022 », affirme fièrement Mamadou Diouf qui a sous sa direction près de 30 collaborateurs.

Déjà, en 2016, l’entreprise incubée et hébergée chez Cap Alpha, avait atteint trois millions d’euros de chiffre d’affaires. « C’est vrai que rapidement avec les innovations qu’on a mises en place, on a eu énormément de marques d’intérêt qui ont accéléré notre croissance.  Nous sommes une start-up bootstrap tout simplement parce que le développement de l’entreprise ne s’est pas fait par des levées de fonds successives. Cela s’est fait en partie par de l’autofinancement et grâce à des partenaires qui ont cru en l’entreprise », raconte Mamadou Diouf, satisfait d’avoir pu tenir jusque-là. « Au bout de six ans d’entreprenariat, continuer à exister, c’est une chose. Mais continuer à générer du chiffres d’affaires, c’est un grand défi »,sourit l’entrepreneur d’origine sénégalaise. Il y a de quoi. Selon les statistiques de l’Insee publiées en 2016, sur 10 000 start-up recensées, 90% n’ont pas franchi le cap des cinq ans.

La seule limite est l’imagination

Mais si SensDigital est aussi florissante, c’est grâce à son bijou et produit phare « La Ruche connectée ». Un meuble design multifonctionnel à alvéoles qui peut être utilisée comme boîte aux lettres. Par le biais de capteurs de détection utilisant la technologie RFID, le meuble connecté signale par mail ou par sms, les arrivées et les départs des courriers ou colis qui y sont déposés. L’innovation offre aux entreprises un gain de temps considérable dans la gestion des courriers. Hyper-sécurisé grâce à l’identification par reconnaissance faciale ou le scanning, il peut aussi, outre les boîtes aux lettres de consigne d’affaires professionnelles ou personnelles, être utile dans la gestion numérique des caves à vins et aussi servir de casier à chaussures dans des centres de loisirs couverts. « On peut en faire autant de déclinaisons que possible. On peut l’adapter à n’importe quelle taille, n’importe quelle dimension. Sa seule limite est l’imagination », explique Mamadou Diouf qui a quitté le Sénégal, en 1999, pour ses études à l’université de Montpellier.

Lire la suite sur : http://www.rfi.fr/hebdo/20180511-sens-digital-ruche-connectee-senegal-mamadou-diouf  



Dans la même catégorie

SODAGRI: Accompagner la transformation agricole

  Pilier de la politique agricole en Casamance, la SODAGRI a fait un travail...

vendredi, août 17, 2018, 13:44:30

Concours Zambezi : MIT et Mastercard Fondation annoncent les 10 start-ups africains pour la finale

  Le centre Legatum de l’institut Massachussetts(MIT) en collaboration avec...

vendredi, août 17, 2018, 13:13:25

Le premier Sommet africain de technologie et d’innovation se tiendra à Safi

La ville de Safi accueillera du 21 au 25 janvier 2019 un sommet mondial dédié...

mardi, août 14, 2018, 13:56:38

Mansa, la nouvelle plateforme numérique pour booster le commerce intra-africain

  Afreximbank lance Mansa, la plateforme numérique africaine qui a pour but...

mardi, août 14, 2018, 13:29:32

Kunfabo : les ambitions d'un smartphone africain low-cost made in Guinée

  99$ le smartphone. C'est le projet de la guinéenne Fadima Diawma, férue de...

mardi, août 14, 2018, 12:56:19

Sénégal : une première tranche de 10 milliards Fcfa pour l'entreprenariat rapide

  Quatre mois après avoir annoncé la mise sur pied de la Délégation de...

lundi, août 13, 2018, 13:28:29

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
Laissez un commentaire