Après le Brexit : La Grande Bretagne veut devenir le premier investisseur au Sénégal

Après le Brexit : La Grande Bretagne veut devenir le premier investisseur au Sénégal

user
Senjob
#2 | avril 16, 2018, 12:39:02 | Commentaires: 0
Dans son cycle de conférences « Les vendredis de Supdeco », cet établissement d’enseignement supérieur a organisé, hier, une conférence qui a été animée par George Hodgson, ambassadeur de Grande Bretagne au Sénégal.

Dans son cycle de conférences « Les vendredis de Supdeco », cet établissement d’enseignement supérieur a organisé, hier, une conférence qui a été animée par George Hodgson, ambassadeur de Grande Bretagne au Sénégal. Traitant du thème sur «l’impact du Brexit», M. Hodgson a indiqué que son pays entend renforcer sa coopération avec le continent africain notamment avec le Sénégal.

La Grande Bretagne sera plus engagée et active dans le continent africain, après le Brexit, a assuré son ambassadeur au Sénégal, George Hodgson. Il animait une conférence dans le cadre du cycle de conférences «Les vendredis de Supdeco», en traitant le thème sur l’impact du Brexit. Mieux, ce pays souhaite être le premier investisseur au Sénégal. «Au Sénégal, nous nous attendons à ce que la Grande-Bretagne devienne, dans les années à venir, le premier investisseur non seulement dans le secteur des hydrocarbures mais aussi grâce à une panoplie d’autres investissements dans l’agriculture, les énergies renouvelables», a déclaré M. Hodgson. «En quittant l’Ue, ajoute-t-il, nous continuerons à offrir aux pays en développement, une trentaine en Afrique dont le Sénégal, un accès à notre marché en franchise de douane ainsi qu’une diminution des tarifs douaniers sur l’exportation ». Il a rappelé que l’Afrique et la Grande-Bretagne entretiennent des liens historiques, linguistiques, institutionnels, culturels et économiques. «La Grande Bretagne est le premier investisseur en Afrique. Nous consacrons plus de cinq milliards d’euros par an à l’aide publique au développement du continent», a affirmé le diplomate. Il a indiqué que le poids démographique de l’Afrique va augmenter et les opportunités seront énormes pour le continent et pour le reste du monde. Dans ce cas, poursuit-il, le commerce sera au cœur du partenariat entre la Grande Bretagne et l’Afrique. George Hodgson a déclaré que son pays a prévu la création de nouvelles ambassades dans le monde et en Afrique ainsi que le renforcement de son corps diplomatique.

Dans sa communication, il est revenu sur le référendum de juin 2016 qui a conduit à la sortie de la Grande Bretagne de l’Union européenne (Brexit). Selon lui, 52 % de la population avaient voté pour quitter l’Ue. M. Hodgson a souligné qu’en mars 2017, le gouvernement a soumis à l’Ue son intention formelle de quitter. 

Lire la suite sur : http://www.lesoleil.sn/2016-03-22-23-21-32/item/77696-apres-le-brexit-la-grande-bretagne-veut-devenir-le-premier-investisseur-au-senegal.html 



Dans la même catégorie

Les besoins du Sénégal sont estimés à  100 milliards FCFA pour financer le numérique de 2019 à 2023

Le cabinet Performances Group, chargé par les autorités sénégalaises de...

jeudi, juillet 19, 2018, 13:31:32

Autoroute Mbour–Kaolack et côtiere Dakar-Saint-Louis : Le démarrage prévu dans le premier trimestre de 2019

  Dans son élan de développer le réseau autoroutier du pays, le gouvernement...

mercredi, juillet 18, 2018, 13:32:39

Agropole de Ziguinchor : 56 milliards de FCfa d’intentions d’investissements identifiés

  La région sud du pays va accueillir le premier agropole intégré du Sénégal....

vendredi, juillet 13, 2018, 12:15:17

Le PASA-LOUMAKAF table sur une production de 3000 à 4000 tonnes de riz à Kaffrine

  Le Projet d’appui à la sécurité alimentaire dans les régions de Louga,...

jeudi, juillet 12, 2018, 14:43:19

La production de la pêche et de l’aquaculture va continuer à croître (rapport)

  L’accroissement de la production mondiale totale du secteur de la pêche et...

mardi, juillet 10, 2018, 15:29:03

Productivité des femmes dans les entreprises : L’équation de la conciliation vie professionnelle et familiale

  Des dirigeantes d’entreprises réunies au forum Women in business à Paris...

lundi, juillet 9, 2018, 13:19:42

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
Laissez un commentaire