.
Senjob, recrutement et offre d'emploi, job, travail au Sénégal
Bienvenue
Sur Senjob actuellement
784 Offres d'emploi en cours   303 Membres en ligne





 
VOUS CHERCHEZ UN EMPLOI ?
Login   Inscription
Vos services Petites Annonces Senjob Facebook



Un (e) Animateur(trice) de développement à la base


Un (e) Animateur(trice) de développement à la base
Référence
56841
Salaire / mois
Localisation Matam / Sénégal
Expiration 24 Décembre 2017
Offre visitée 1255 fois

Description de l'offre
VSF recherche : Un (e) Animateur (trice) de développement à la base pour la mise en oeuvre du projet « Soutien à la professionnalisation des activités liées à l’embouche ovine auprès des femmes et des jeunes du département de Matam ».

« Repérer et accompagner les entrepreneurs ruraux de demain »

CONTEXTE

Présentation du porteur : AVSF

Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF) est une association de solidarité internationale reconnue d’utilité publique, qui agit depuis 1977 pour soutenir l’agriculture paysanne.

Avec l’agriculture paysanne défendue par AVSF, des familles ne souffrent plus de la faim, des paysans vivent de leur terre et de leurs troupeaux, des communautés préservent l’environnement, des organisations nourrissent les peuples et défendent leurs droits.
AVSF soutient et accompagne communautés rurales et organisations paysannes du monde entier pour les sortir de l’assistanat et de la pauvreté, en leur donnant les moyens d’accéder à l’autonomie alimentaire et économique.

L’association les aide en plaçant à leurs côtés des professionnels de l’agriculture, de l’élevage et de la santé animale. Ces professionnels apportent aux petits paysans conseil technique, soutien financier et formation pour améliorer leurs conditions de vie, gérer durablement leurs ressources naturelles et participer au développement socio-économique de leur territoire...

Aujourd’hui, 500 millions de familles paysannes produisent 70% de l’alimentation mondiale. L’agriculture paysanne que nous soutenons est donc incontournable pour répondre aux défis alimentaires, de l’environnement, du climat et de l’emploi en milieu rural.

Au Nord comme au Sud, AVSF se bat pour des convictions :

La faim, la pauvreté et l’exclusion ne sont pas une fatalité
AVSF donne les moyens aux petits paysans de gagner leur autonomie alimentaire et économique grâce à leur propre production, plutôt que de rester dans la dépendance ou l’assistanat.
 L’agriculture paysanne constitue l’une des solutions pour nourrir le monde

Plus de 500 millions de familles paysannes produisent déjà 70 % de l’alimentation mondiale et nourrissent en partie villes et campagnes. AVSF agit pour les structurer, renforcer leurs capacités, leur professionnalisme et leur autonomie, afin qu’elles prennent en main leur propre développement et puissent ainsi mieux défendre leurs intérêts.
 Les paysans peuvent et doivent vivre de leurs terres

AVSF met en place des actions qui permettent aux familles paysannes d’obtenir un revenu digne, issu de leur travail d’agriculteurs et d’éleveurs sur leurs propres terres.
Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF), est active au Sénégal depuis plus de 24 ans dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’environnement et des filières. La structure est présente dans les régions de Kolda, Louga, St-Louis et Matam à travers la mise en oeuvre de plusieurs projets sur le terrain.

Présentation du partenaire technique et financier : ESF

Début 2017, AVSF a Co formulé avec Elevages sans frontières (ESF), association de Solidarité Internationale à but non lucratif de droit français, un projet en soutien à la professionnalisation des activités liées à l’embouche ovine auprès des femmes et des jeunes du département de Matam, région où ESF agit depuis 2009 dans le renforcement des moyens et des capacités de production d’agro-éleveuses d’organisation paysanne.
Elevages sans frontières a pour mission d’appuyer des communautés paysannes vulnérables pour améliorer leurs conditions de vie par la mise en place d’activités liées à l’élevage et créatrices de ressources.

Le premier axe stratégique de l’association est l’appui au renforcement et au développement d’élevages familiaux durables et autonomes. En facilitant le développement d’élevages et l’accès à une formation, Elevages sans frontières procure aux familles une source durable d’alimentation qui pallie leurs carences alimentaires et améliore ainsi leur santé. En accompagnant les communautés paysannes sur son second axe d’intervention, à savoir, la valorisation des productions locales, ESF souhaite appuyer le passage d’une agriculture de subsistance à une agriculture capable de générer des revenus pour la famille.

L’association soutient donc le développement de l’entrepreneuriat, l’amélioration de la rentabilité des activités agricoles et la promotion et l’insertion des productions locales sur les marchés.

Le renforcement de capacités des acteurs locaux notamment les organisations paysannes et leurs membres est transversale aux deux axes stratégiques afin de garantir la pérennité de l’action.

LES GRANDES LIGNES DU PROJET

Résumé
La grande majorité des agro-éleveuses anciennement accompagnées par ESF pratiquent l’embouche ovine Cependant la maitrise de la conduite des ateliers d’embouche fait défaut. Cette dernière est généralement semi-intensive avec un seul cycle d’embouche annuel avec un faible nombre de têtes.

Par ailleurs, les itinéraires techniques pour l’habitat, l’alimentation et les soins des animaux ne sont pas respectés et des pertes dues à des maladies ou des vols sont à noter.

La rentabilité des ateliers demeure donc faible et ne permet pas aux éleveuses de tirer des revenus conséquents de cette activité. Or la demande en ovins est là : chaque année, beaucoup de têtes ovines mauritaniennes et maliennes entrent sur le territoire sénégalais pour combler le déficit de production en ovins.

L’action visera à lever les contraintes qui empêchent le développement d’une réelle activité économique d’embouche ovine, et d’accompagner les éleveurs dans l’amélioration d’itinéraires technico-économiques garantissant la mise sur le marché de produits de meilleure qualité et la rentabilité des ateliers de production.

Objectif général : Contribuer au développement économique local du département de Matam ainsi qu’à la sécurité et souveraineté alimentaires

Objectif spécifique : Professionnaliser les activités liées à l’embouche dans le département de Matam

Résultats escomptés
R1 : Les agro-éleveurs conduisent des ateliers d’embouche productifs et rentables
R2 : Les acteurs locaux sont perfectionnés et organisés pour un développement pérenne des filières
Principales activités
R1.1) Développer des itinéraires techniques de production durables et performants pour l’embouche ovine
R1.2) Améliorer avec les agro-éleveurs la planification des opérations d’embouche
R2.1) Appuyer la promotion et le développement d’un réseau de service santé animale de proximité R2.2) Accompagner la consolidation des services des OP de base et faîtières

Groupes cibles et Bénéficiaires

Le projet prévoit de travailler avec des éleveurs de 6 villages pratiquant l’embouche et sélectionnés selon critères. Les femmes et les jeunes seront privilégiés pour cette sélection.

L’IRSV et les vétérinaires seront aussi des bénéficiaires indirects de l’action avec le développement du dispositif vétérinaire de proximité qui les appuiera dans l’exécution de leurs missions.

DESCRIPTION DU POSTE

Intitulé du poste : Animateur(trice) de développement à la base
Zone d’intervention directe : Région de Matam
Localisation du poste et déplacements : Chef-lieu d’une commune d’intervention avec déplacements en brousse sur les localités de la zone d’intervention

Durée du poste : 30 mois(jusqu’à mi-juillet 2020)
Date de démarrage souhaité : 15 janvier 2018
Statut : Salarié(e) local(e)
Rémunération : Selon grille AVSF

Mission

L’animateur (trice) est chargée d’assurer les bons déroulements et suivi des activités projets avec mobilisation des populations impliquées autour des objectifs du projet. Ses missions principales seront :
Sur le plan technique et économique de la production animale :

- encadrer le bon déroulement des formations sur le perfectionnement des itinéraires techniques d’élevage (habitat, santé, conduite/reproduction, alimentation),

- accompagner la mise en place de circuits de production et d’approvisionnement d’aliments en jouant sur la complémentarité cultures élevages (cultures fourragères, valorisation des résidus de cultures ou des produits de fauche, petites unités de transformation),

- animer le processus de formation des OP et bénéficiaires dans la mise en place de plan de production répondant aux exigences des marchés ciblés et aux objectifs d’amélioration de la rentabilité des ateliers de production.
Plus spécifiquement, sur le plan Santé Animale :

- participer à la mobilisation des acteurs locaux de la santé animale et à l’animation du cadre de concertation de ces acteurs,

- assurer la dynamisation du dispositif de santé animale de proximité et contribuer à la mise en place des mécanismes de pérennisation de ce dispositif.
Sur le plan du renforcement des services en soutien aux éleveurs:

- accompagner les responsables des OP dans le développement de services d’appui aux activités d’élevage,

- veiller au bon déroulement des activités de ciblage et d’accompagnement d’éleveurs-talents dans l’élaboration de business plan et dans le suivi des crédits alloués à ces talents,

- encadrer l’organisation d’activités de promotion des métiers, des activités et des produits d’élevage.
D’une manière générale, l’animateur(trice) se positionnera en tant que conseiller technique projet auprès des OP (responsables et membres) pour :

- appuyer et conseiller les responsables des OP et leurs membres dans l’organisation et le fonctionnement de leurs structures,

- assister les responsables d’OP dans la mobilisation sociale pour la mise en oeuvre des activités de terrain

- accompagner les OP dans le suivi des activités projet et contribuer au processus de suivi-évaluation et capitalisation du projet,

- faciliter localement l’exécution de toutes les actions des équipes AVSF,

- représenter localement AVSF,

- contribuer au développement de relations de collaboration et de coordination optimales pour la bonne mise en oeuvre des activités du projet entre les différents intervenants (services techniques de l’état, autres ONG ou projets, autres OP, collectivités locales etc...) et informer régulièrement le responsable projet de toute évolution de l’environnement institutionnel dans la zone d’intervention.

Situation hiérarchique

L’animateur/trice est sous la supervision directe du Responsable Projet basé à Matam d’AVSF dont il/elle bénéficie de l’encadrement rapproché pour :

- appui dans la définition des objectifs et calendriers de travail,

- formation et accompagnement dans la mise en oeuvre des protocoles/méthodes et maîtrise des outils projet

- évaluation de l’atteinte des résultats

- évaluation et évolution de sa mission et de ses compétences.

Localisation du poste, déplacements et conditions de vie

Chef-lieu d’une commune d’intervention (25% du temps) avec déplacements en moto en brousse sur les localités de la zone d’intervention (75% du temps). Possibles déplacements sur les autres zones d’intervention AVSF, Dakar ou autres pour rencontres projet, formations...
La location du logement sur le chef-lieu de la commune est à la charge de l’animateur/trice. Le projet assure un appui à l’équipement de base du logement (table, chaise, petits matelas) et fournit un kit d’équipements/matériels pour les déplacements sur le terrain.

Horaires ou disponibilités demandés

40h par semaine. L’organisation du travail et les exigences du terrain peuvent cependant demander des heures de travail hors des heures habituelles de travail.

Profil recherché

Formation et Parcours (certificats et attestations exigés)

- Zootechnicien avec expérience confirmé dans le domaine de l’animation et le développement territorial,

- Avec une expérience d’au moins 5 ans dans l’animation/mobilisation sociale (milieu de la coopération internationale, société civile),

- Avec des expériences confirmées en gestion des systèmes d’élevage (notamment petits ruminants).

Savoirs et Compétences

- En Systèmes d’Elevage, Agroécologie

- En Economie de l’Elevage, Entrepreneuriat et Commercialisation

- En Animation et mobilisation Sociale

Qualités et aptitudes
- bonne connaissance de la région de Matam et de ses spécificités (acteurs, ethnies, moeurs et coutumes)

- maitrise de la langue puular obligatoire

- aptitude au travail d’équipe et de terrain

- bonnes capacités relationnelles

- bonnes capacités rédactionnelles et maitrise de Microsoft Office

- capacité de maitrise des outils et méthodes projet et de centralisation des données

- capacité à circuler : titulaire du permis de conduire moto et d’une expérience confirmée de conduite.
- connaissances des contraintes et freins rencontrés par les éleveurs.

ACTE DE CANDIDATURE

Les candidats intéressés devront adresser leur candidature (CV et lettre de motivation) avec les titres fichiers « Nom_Prénom_Anime_CV ou Nom_Prénom_Anime_LM »
Vous devez être connecté pour voir les coordonnées de l'employeur ou déposer votre CV.
Email Mot de passe Envoyer


Partagez cette offre







Senjob et vous
Accueil - Offres d'emploi - Votre CV - Carriéres & Formations - Employeurs / Recruteurs

© Senjob.com, All rights reserved - By Guindo & Co