.
Senjob, recrutement et offre d'emploi, job, travail au Sénégal
Bienvenue
Sur Senjob actuellement
336   127





 
VOUS CHERCHEZ UN EMPLOI ?
Login   Inscription
Vos services Petites Annonces Senjob Facebook



Les questions les plus fréquentes


 

Bien sûr, toute question d’un employeur, même parmi les plus simples, peut vous sembler piégeante.

Néanmoins, que cette question vous mette ou non en difficulté, il vous faudra, dans tous les cas, appliquer les règles suivantes :

•  Vous écoutez attentivement les questions.

•  Dans la très grande majorité des cas, votre priorité est de répondre le plus exactement possible aux questions qui vous sont posées.

Vous ne vous aventurez pas dans de longs discours.

1. Question du recruteur :

« Quel âge avez-vous ? »
Selon vous, quelle pourrait être la réponse la plus satisfaisante pour le recruteur ?
« Et vous ? Quel âge me donnez-vous ? »
« Je suis né le 12 juillet 1963. »
« J’ai 36 ans. »
« Vous savez ; je ne parais pas mon âge... »

 
   
Se préparer mentalement

Les aspects matériels

L’entretien d’embauche
     
   

Attention, il ne vous a pas demandé : « quelle est votre date de naissance ? »
La meilleure réponse est de donner, simplement, votre âge.

•  Manié avec tact, l’humour est bien souvent un atout décisif. Mais rien de pire qu’une plaisanterie qui tombe à plat.
L’humour est donc un atout à utiliser avec infiniment de précautions.

•  Parfois, dans le but de mieux répondre à la question qui vous est posée, il vous faudra demander des précisions (de préférence en proposant une alternative).
Ainsi, si votre recruteur vous demande :
« Parlez-moi de vous », répondez-lui par exemple : « Vous préférez que je vous parle de moi au niveau professionnel ou au niveau personnel ? ».

•  Si une question ou une remarque vous semble désagréable, ne la considérez pas comme une agression, mais comme une façon de mieux connaître votre capacité à gérer des situations de tension. En conséquence, au lieu de partir en claquant la porte ou de hausser le ton, vous répondez par exemple : « Je comprends votre objection ; vous pourriez développer ? ».

Ce type de réponse présente de nombreux avantages : revenir à un ton plus tranquille ; déplacer l’entretien d’un registre émotif à un autre, plus rationnel ; apporter la preuve de votre sang-froid et de votre capacité à gérer des situations difficiles.

•  Vous formulez vos réponses de façon positive. Par exemple « C’est d’un commun accord que mon employeur et moi-même avons mis fin à notre collaboration ; j’ai d’ailleurs eu à coeur de bien préparer mon départ en concertation étroite avec lui » sera très probablement préférable à « J’ai quitté mon employeur car j’ai été licencié pour faute grave ; mais je l’ai assigné aux Prud’hommes ! ».

•  En effet, à ce stade de l’entretien, tout ce que vous évoquez dans le registre négatif sera immédiatement interprété comme le type de comportement que vous serez susceptible de reproduire au sein de la prochaine entreprise qui vous recrutera.

•  Puisque vous désirez vous démarquer positivement des autres candidats, évitez les formulations banales auxquelles les autres candidats pourraient avoir recours.

Voici quelques unes des formules à éviter :
« J’aime les contacts »,
« Je suis dynamique »,
« Je suis très motivé »,
« Je ne manque pas de courage »,
« Je peux être rapidement opérationnel »,
« Je sais m’adapter »,
« J’apprends vite », etc.

2. Question du recruteur

« Qu’est-ce qui vous attire le plus dans ce métier de préparatrice en pharmacie ? »
Selon vous, quelle pourrait être la réponse la plus satisfaisante pour le recruteur ?

« J’aime le contact. »
« J’ai cinq ans d’expérience. »
« Ce qui m’attire ? Absolument tout ! »
« Je me suis bien renseignée ; j’ai notamment rencontré trois préparatrices qui m’ont expliqué ce qu’elles aimaient le plus dans leur métier et cela m’a convaincue. »
La dernière réponse, la plus concrète, démontre une nette motivation.

•  Une seconde de silence, un sourire, un très léger hochement de tête ne seront jamais mal interprétés par un recruteur qui vous pose une question délicate.
Ils signifient simplement que vous savez réfléchir avant de répondre.

•  Evitez les discours ampoulés et les formules pleines de fioritures qui trahissent bien souvent un manque de confiance en soi, une fâcheuse tendance à compliquer les choses ou encore une certaine difficulté à parler sincèrement et authentiquement.
Ainsi, être préparé aux questions de l’employeur ne signifie pas que vous allez lui répondre par des formules toutes faites.

•  Dans tous les cas, n’oubliez pas que plus un discours est confus, plus l’effet produit est négatif. Les réponses les plus convaincantes sont donc presque toujours les plus courtes, les plus simples, les plus claires, les plus directes, mais aussi les plus « parlantes » (car elles s’appuient sur des preuves ou des expériences vécues).

•  Enfin, si la procédure de recrutement comporte plusieurs entretiens, vous répondrez parfois différemment à une même question selon que vous aborderez le premier d’entre eux (au cours duquel vous devez essentiellement convaincre de vos qualités professionnelles) ou les suivants (au cours desquels vous devez démontrer votre « plus » par rapport à d’autres candidats, tous excellents professionnels puisqu’ils ont été sélectionnés).

Ainsi en est-il notamment des questions

« Quelles sont vos plus grandes qualités et vos plus grands défauts ? » ou « Pour quelles raisons pensez-vous convenir à ce poste ? ».

QUELQUES QUESTIONS POUR VOUS ENTRAÎNER

¦ « Avez-vous des questions à me poser ?
¦ Avez-vous contacté d’autres entreprises ? Lesquelles ?
¦ Comment vous jugez-vous ?
¦ Parlez-moi de votre caractère.
¦ Quel est votre plus grand défaut ?
¦ Quelle est votre plus grande qualité ?
¦ Quelle est votre formation ?
¦ Quels sont vos loisirs ?
¦ Quelle expérience a le plus marqué votre personnalité ?
¦ Quelles sont vos prétentions de salaire ? »
¦ « Pour quelle raison avez-vous quitté votre dernier emploi ?
¦ Que pensez-vous apporter à notre société ?
¦ Que pensez-vous de la hiérarchie ?
¦ Quel poste aimeriez-vous occuper chez nous dans trois ans ?
¦ Quelle est votre activité actuelle ?
¦ Depuis combien de temps êtes-vous sans activité ?
¦ Quels types de difficultés avez-vous du mal à gérer ?
¦ Pourquoi pensez-vous convenir à ce poste ?
¦ Parlez-moi de vous. »




Senjob et vous
Accueil - Offres d'emploi - Votre CV - Carrières & Formations - Employeurs / Recruteurs

© Senjob.com, All rights reserved - By AZjob - Visitez aussi: www.rcijob.com (Côte d'Ivoire)